Publié le 16/09/2021

hydrogen

L’hydrogène, présenté comme vraie alternative aux énergies fossiles, est l’hydrogène que l’on qualifie de renouvelable. Il se distingue de l’hydrogène carboné par sa méthode de production : à partir de l’électrolyse de l’eau et d’une alimentation en électricité renouvelable. L’intérêt écologique de cette énergie repose donc sur deux piliers :

1/ une méthode de production excluant l’utilisation d’énergies fossiles, c’est le cas de la méthode l’électrolyse de l’eau

2/ la qualité de l’électricité qui alimente le procédé industriel. Or, se fournir en électricité renouvelable, vraiment verte, n’est pas si simple !

Petite mise au point sur les mécanismes du marché de l’électricité verte.

Comment s’assurer que l’énergie que l’on achète est renouvelable ?

Les mécanismes de commercialisation de l’électricité

Depuis 2007, le marché Européen de l’électricité est ouvert à la concurrence. Les échanges de l’électricité se font :

  • via le marché Européen de l’électricité (c’est le marché Epex spot pour la France par exemple), sur lequel l’offre et la demande font varier les prix; Différents marchés permettent l’achat heure par heure ou via des produits à terme, cad fourniture sur les jours, semaines, mois, semestres, années à venir.
  • de gré à gré intermédié, cad via un agrégateur/fournisseur qui comme son nom l’indique, agrège différentes sources de production et fournis un acheteur ;
  • Enfin de gré à gré direct, cad une contractualisation entre un acheteur et un producteur , selon les termes d’un accord commun. Ce PPA, «Power Purchase Agreement » présente des garanties de stabilité, de visibilité long terme et de transparence confortables pour les deux parties.

Comment acheter de l’électricité renouvelable?

Lorsque le producteur produit de l’électricité renouvelable, il émet une garantie d’origine, certifiée par un organisme désigné par l’Etat. Cette garantie établit qu’un certain volume d’électricité verte est injecté sur le réseau. Sont aujourd’hui considérées comme renouvelables et donc concernées par ces garanties d’origine :

  • l’électricité produite à partie d’énergies solaires, éoliennes, géothermiques, hydroélectriques, biomasse, houlomotrice, marémotrice, …
  • le gaz naturel produit par méthanisation.

Le producteur d’électricité renouvelable peut demander la délivrance d’une garantie d’origine jusqu’à 5 mois après la période de production concernée et celle-ci est valable 1 an en Europe et 1 mois sur le marché français. Pour acheter de l’électricité renouvelable, il suffit donc d’acheter une garantie d’origine, disponibles sur un marché européen (Power Next pour la France).

Acheter de l’électricité renouvelable ne veut donc pas dire consommer de l’électricité renouvelable

Selon l’AIB (Association of Issuing bodies, l’organisme mis en place par l’Union Européenne, pour assurer la promotion du système), le plus gros émetteur de garanties d’origines est la Norvège.  Ce pays scandinave émet plus d’1/4 des garanties d’origines du marché européen, grâce notamment à une production hydraulique massive.

Malgré l’interconnexion des réseaux électriques, on peut facilement concevoir qu’il y a très peu de chances qu’un électron vert produit en Norvège puisse contribuer à alimenter la consommation d’un client en France. Autre exemple : l’Islande est une très grande émettrice de garanties d’origine … alors que ce pays n’a aucune interconnexion physique avec le réseau de transport d’électricité européen.

Il est donc tout à fait possible de s’alimenter via une centrale polluante locale qui injecte son électricité sur le réseau puis d’acheter une garantie d’origine sur le marché européen pour « verdire » cet achat.

 

Chez Lhyfe, nous proposons une alternative en produisant de l’hydrogène écologique

 

Pour ne pas subir cette déconnexion entre des marchés de titres et la production réelle nous avons donc cherché des alternatives :

 

Connecter en direct notre usine de production d’hydrogène à la production d’électricité renouvelable

C’est selon nous, la solution la plus « sûre ». En installant notre électrolyseur au pied des éoliennes, nous sommes certains d’utiliser les électrons verts, produits par les éoliennes pour fabriquer l’hydrogène Lhyfe. Ce procédé fonctionne d’ailleurs avec d’autres sources d’énergies renouvelables comme des panneaux photovoltaïques.

Pour le parc éolien, l’hydrogène est une solution de stockage complémentaire à l’injection de l’électricité sur le réseau, un débouché commercial supplémentaire.

En allant un cran plus loin qu’une simple connexion au réseau et l’achat de garanties d’origines, nous revendiquons la production d’un hydrogène non seulement renouvelable mais réellement écologique, intrinsèquement.

 

Développer une filière renouvelable locale

Ce procédé industriel permet également de développer les savoirs-faires et les activités économiques locaux autour de cette filière en devenir. Notre première usine en Vendée témoigne bien de la création cet écosystème :

  • le producteur d’énergie renouvelable est Vendée Energie, avec des éoliennes situées à quelques mètres de notre usine;
  • nous travaillons avec des prestataires locaux pour la construction du site, la maintenance, la livraison, …
  • et nous livrons à des clients situés à proximité de l’usine: La Roche sur Yon, Les Sables d’Olonne ou encore Saint-Gilles Croix de vie.

 

Un modèle qui s’adapte toutefois aux contraintes de nos clients

Néanmoins, notre ambition de nous développer à l’échelle européenne et pour servir de grandes industries peut parfois remettre en question cette connexion en directe qui nous est chère. Aujourd’hui, de nombreuses zones d’activités en Europe ne possèdent pas de parc de production d’électricité renouvelable à proximité et, d’autre part, certaines activités industrielles exigent une production d’hydrogène massive et implantée sur leur propre site.

Pour remédier à ces contraintes, nous avons réfléchi à une solution : nous proposons de contractualiser en direct avec les producteurs d’électricité renouvelable les plus proches de notre site de production et de travailler avec eux sur une synchronisation temporelle de leur production et notre consommation électrique.

Parce que notre engagement est complet et que nous souhaitons proposer des alternatives cohérentes et réellement écologiques.