Automobile Club de l'Ouest

Distributeurs Le Mans, France 2022

Le contexte

L’Automobile Club de l’Ouest (ACO), organisateur depuis 1923 de la mythique course des 24 Heures du Mans, s’est lancé ce défi crucial pour une compétition 0 émission et une mobilité décarbonée : créer une catégorie Hydrogène pour les 24 heures du Mans 2025.

Pour démontrer le potentiel de ce vecteur d’énergie, le site s’est équipé d’une station hydrogène, inaugurée en juillet 2020, qui témoigne des différents usages de la mobilité hydrogène : transport en commun, poids lourds, véhicules de flotte, de particuliers…. Cette station hydrogène alimente déjà 1 bus du Mans Métropole ainsi que des véhicules individuels et des bennes à ordures ménagères (BOM). D’autres bus commandés par le Mans Métropole doivent progressivement venir s’y alimenter. Le soutien des différents représentants locaux (Mairie du Mans Département de la Sarthe, région Pays de la Loire, CCI), également moteurs et convaincus du potentiel de l’hydrogène, a d’ailleurs largement contribué à cette ouverture.

En parallèle, l’organisateur poursuit sa sélection de partenaires pour équiper les prototypes à hydrogène qui s’engageront dans la célèbre course d’endurance comme Plastic Omnium pour les réservoirs ou GreenGT pour le groupe motopropulseur (batterie, moteur, électronique de puissance), Symbio ou encore Michelin mais aussi Dietsmann, Richard Mille et Essilor, qui partagent ces convictions sur la mobilité hydrogène.

Lhyfe x ACO, le partenariat

Pour aller au bout de cette démarche éco-responsable, il était indispensable que l’hydrogène livré soit un hydrogène propre, c’est-à-dire produit de façon renouvelable. C’est alors que la démarche innovante s’inscrit dans un projet d’une toute autre ampleur : la création d’une filière hydrogène renouvelable, régionale, regroupant plusieurs acteurs engagés dans cette transition. C’est le projet d’écosystème H2 Ouest qui a pour ambition de participer au développement d’une filière hydrogène 100 % renouvelable dans l’Ouest de la France et qui réunit, entre autres, l’ACO, Lhyfe et le Sydev (Syndicat départemental d’énergie de la Vendée). Le projet remporte le soutien de l’ADEME dans le cadre de l’appel à projet H2 – mobilité / Ecosystèmes de mobilité hydrogène de 2019.
Dans le cadre de ce projet, Lhyfe et l’ACO ont travaillé de concert à construire un écosystème hydrogène ligérien autour d’un modèle de production d’hydrogène local et renouvelable. Lhyfe a également travaillé avec l’ACO à la mise en conformité de la station de distribution existante pour recevoir l’hydrogène renouvelable. Les premiers containers Lhyfe sont livrés depuis l’usine de Bouin (Vendée).

La compétition automobile et les 24 Heures du Mans ont toujours œuvré au développement de nouvelles technologies. Aujourd’hui, plus que jamais, le rôle de l’ACO est d’assurer une mobilité accessible à tous, qui respecte notre environnement et celui de nos enfants demain. Notre stratégie Hydrogène permet une mobilité décarbonée et multi usage puisque bus, camions, voitures de flottes ou de particuliers, mais aussi trains, avions et bateaux sont concernés par cette énergie. Nous participons ainsi à la transition énergétique indispensable pour la planète.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest et organisateur des 24 Heures du Mans

1 plein hydrogène

d’un bus permet une autonomie réelle de plus de 300 km, s’effectue en 15min et le véhicule ne rejette que de la vapeur d'eau à l'échappement

5 acteurs

privés et publics engagés dans la création de l’écosystème hydrogène renouvelable (ACO, Sydev, Vendée Hydrogène, Lhyfe, Le Mans Métropole)

Ce qui a fait la différence

Lorsqu’un véhicule est connecté à la station, le remplissage s’effectue simplement : l’H2 comprimé passe au travers d’un flexible de distribution pour remplir le réservoir des véhicules jusque 350 bars (aujourd’hui) par simple cascade de pression. L’utilisation est très simple, similaire à un plein de carburant conventionnel.